Elevage : quel est le cycle de vie des mouches soldats noires ?

Comme le titre l’énonce, le présent article s’intéresse au cycle de vie des mouches soldats noires, une véritable alternative à la farine de poisson dans l’alimentation des animaux d’élevage. En effet, l’élevage des Mouches Soldats Noires (MSN) n’a cessé de démontrer son importance ces dernières années. En rappel, les MSN sont des insectes de l’ordre des diptères, du nom scientifique : Hermetia illucens. Ces insectes sont présents dans la région tropicale et subtropicale du monde (Sheppard et al., 1994). Ils sont prisés pour leurs larves de forte valeur protéinique (37- 63 %) et de matière grasse (20- 40%) (Roos, 2018) qu’ils produisent. Ceci leur offre  donc une place de choix parmi les alternatives durables en réponse à la cherté du soja et de la farine de poisson.

Photo de la Mouche Soldat Noire (MSN)
Cet article de Khadidjath Arouna Zime s'intéresse au cycle de vie des mouches soldats noires (MSN). Il s'agit d'une véritable alternative dans l'élevage. Cliquez pour tweeter

Dans un article précédent, l’auteure a survolé de façon globale un certain nombre de points dont : l’importance de l’élevage des MSN, le matériel nécessaire à la pratique de cette activité et les avantages qui en découlent. Dans cet article, elle souhaite vous en dire plus. Et elle abordera prochainement plusieurs aspects de l’élevage des MSN dans la série d’articles à venir. Ferez-vous partie de cette nouvelle aventure qui s’annonce ? En tout cas, Khadidjath est très impatiente de vous faire découvrir une partie de ses recherches et expériences. Sans plus vous faire attendre, abordons le sujet de cet article qui est : le cycle de vie des mouches soldates noires.

Cycle de vie des mouches soldats noires

Le cycle de vie de la MSN est divisé en cinq phases et dure en moyenne 40-60 jours, selon les conditions du système de température, d’humidité, de régime alimentaire et de densité (Alvarez, 2012 ; Tomberlin et al., 2002). Il commence par l’accouplement entre adultes mâles et femelles.

  • Le stade adulte

Le stade adulte est celui des mouches elles-mêmes. Cette phase est entièrement consacrée à la reproduction (recherche d’un partenaire, accouplement et ponte) (Tomberlin, 2001). Les mouches adultes ne se nourrissent pas et dépendent des matières grasses emmagasinées lors de la dernière phase larvaire (Mullen et al., 2009). Ainsi, la longévité de ce stade est fonction de l’épuisement des réserves de graisse. Quelques heures après l’émergence, les femelles se trouvent un partenaire. Le mâle intercepte la femelle à mi-vol et l’accouplement se termine au sol. Dans des conditions naturelles, la reproduction a lieu toute l’année sous les tropiques, alors qu’elle est limitée à quelques générations dans les régions tempérées chaudes (Tomberlin  et al., 2001). Le comportement d’accouplement est déterminé par les variations saisonnières et  plus particulièrement par la diminution de la durée des jours et son intensité lumineuse associée (Park et al., 2010). Deux jours après l’accouplement, les femelles sont prêtes à pondre des œufs dans un site de ponte, dans un environnement sec, comme sur les fissures et crevasses près des matières organiques putrescibles (Tomberlin et al., 2002) . Une fois cette réserve épuisée, l’adulte meurt.

  • Les œufs

Une femelle peut pondre entre 500 à 1200 œufs. Chaque œuf a une longueur d’environ 1 mm et une couleur blanc crémeux (Diclaro et Kaufman, 2009). Les œufs prennent environ 4 jours soit 102 à 105 heures nécessaires à l’éclosion des larves après oviposition (Booth et Sheppard, 1984). Dans la nature, les femelles déposent leurs œufs dans de petits interstices ou cavités proches de matières organiques en décomposition. De cette façon, les œufs sont protégés des prédateurs, du dessèchement et de l’humidité, et les larves sont à proximité de la nourriture dès l’éclosion et commencent ainsi à s’alimenter immédiatement.

  • Les larves

Les larves sont de couleur blanche avec une petite tête en saillie contenant la partie buccale. Après l’éclosion, les larves   trouvent les matières organiques aux environs immédiats et commencent immédiatement à s’alimenter. Les larves de MSN sont voraces et passent leur entière vie de larve à se nourrir. C’est pendant cette période que les réserves de graisse et de protéines sont stockées. Dans des conditions optimales d’alimentation, la croissance des larves dure deux semaines, néanmoins la larve de MSN est un organisme résilient qui a la capacité d’étendre son cycle de vie lorsque les conditions ne sont pas favorables. Les larves se développent sur une large gamme de matières organiques (biomasse végétale, fruits et légumes, déchets d’usine, abats, fumiers, lisiers et carcasses de poissons (Nguyen, 2013). Après le stade larvaire, le stade de pupaison commence (phase finale de mue d’Hermetia illucens).

  • La pré-pupaison ou migration

Le stade prépupe marque la fin de la phase d’engraissement. A ce stade, la larve contient des taux élevés de protéines (32–58%) et de lipides bruts (15–39%) (Barragán-Fonseca et al., 2018).  Lorsque la larve se transforme en prénymphe, elle remplace sa partie buccale qui lui servait à s’alimenter par une structure en forme de crochet et devient de couleur brune. Le crochet lui permet alors de se déplacer et de s’éloigner aisément de la source de nourriture vers un environnement propre et sec, pour entrer en nymphose. Dans l’idéal, ce comportement peut être exploité pour mettre en place une « auto-récolte » des larves. Une fois arrivée dans un environnement adapté et à l’abri des prédateurs, la prénymphe se transforme en nymphe. Son enveloppe noircit, la prénymphe cesse de bouger jusqu’à l’émergence de la mouche deux à trois semaines plus tard.

  • La nymphe, ou pupation

C’est la période de transformation des larves diptères en nymphe. Cela dure 2 à 3 semaines. La pupaison prend encore deux semaines avant qu’un adulte émerge. Ensuite, les adultes qui ont émergé se reproduisent à nouveau et le cycle reprend (Park, 2016).

Les MSN ont un cycle de vie fermé qui se subdivise en cinq grandes phases à savoir : l’adulte qui représente la mouche, les œufs issus de l’accouplement de ces adultes, les larves obtenues après éclosion des œufs, le stade pré-nymphe qui marque la fin de l’alimentation des larves et le stade nymphe qui après émergence laisse échapper des adultes.

Ci-dessous quelques illustrations. Qu’en pensez-vous ?

Cycle de vie des mouches soldats noires (source : TECHNIVAL, 2021)

 

Œufs de MSN (source : cliché ZIME A. Khadidjath)

 

Pré-nymphe de MSN (source : cliché ZIME A. Khadidjath)

 

Larves et pré-nymphes de MSN (source : cliché ZIME A. Khadidjath)

 

Accouplement de MSN (source : cliché ZIME A. Khadidjath)

Qu’attendez-vous à présent pour installer votre petite unité d’élevage des MSN dans votre maison pour nourrir vos animaux et amender votre jardin ? Si l’aventure de l’élevage des mouches soldats noires vous tente, n’hésitez pas à contacter Khadidjath par WhatsApp (+229 66 17 13 07) pour des conseils complémentaires, des avis d’expertes et des consultations spécifiques.

 

Khadidjath Zime Arouna

Pour en savoir plus sur l’Auteure :  Khadidjath ZIME AROUNA entreprit des études en agronomie à l’Université de Parakou et obtint une licence professionnelle en Agropastoralisme et Technologie des produits carnés. Khadidjath est également titulaire d’un master à l’Université Nationale d’Agriculture de Kétou ; spécialisée en production animale.

Après lecture de cet article, qu’en pensez-vous ? Votre avis nous intéresse ! Dites-le nous en commentaires et surtout, si vous appréciez le contenu, partagez-le dans vos réseaux sociaux. Abonnez-vous à la newsletter de Crystal Agro Business pour ne rien manquer des prochaines publications.

 

Crystal Agro Business
Crystal Agro Business

Crystal Agro Business est une entreprise qui accompagne les fermes agricoles dans leur gestion ainsi que les start-ups pour l’amorçage de leurs activités en appuyant surtout les dynamiques de levée de fonds pour les entrepreneurs agricoles. Nous sommes spécialisés sur les chaines de valeur agricoles, de la Ferme à l’Assiette.

Publications: 20

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *